La Liberté

Développement maîtrisé de Cointrin

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La croissance continue de l’aéroport de Genève inquiète les riverains qui se plaignent des nuisances. Après le vote d’hier, le Conseil d’Etat devra prendre des mesures. © Keystone
La croissance continue de l’aéroport de Genève inquiète les riverains qui se plaignent des nuisances. Après le vote d’hier, le Conseil d’Etat devra prendre des mesures. © Keystone
Partager cet article sur:
25.11.2019

L’initiative en faveur d’un «contrôle démocratique de l’aéroport» l’emporte sur le contre-projet

Christiane Pasteur

Genève » «Victoire!», «On a réussi!», «Bravo Lisa!»: réunis dans un café de la Vieille-Ville, les partisans de l’initiative «Pour un pilotage démocratique de l’aéroport» étaient radieux, hier à midi, à l’annonce des résultats. Et pour cause, avec une majorité de 56% des votants et 27 communes sur 45, l’initiative l’emporte largement sur le contre-projet défendu par le Grand Conseil et le Conseil d’Etat, qui a obtenu 45% des votes. A la question subsidiaire visant à départager les deux textes, l’initiative est préférée à hauteur de 55% des suffrages.

«Nous avons réussi notre pari, celui d’avoir réuni à la fois les riverains et les associations environnementales», se réjouit Lisa Mazzone, présidente de la CARPE (Coordination régionale pour un aéroport de Genève urbain, respectueux de l’environnement et de la population) et conseillère aux Etats verte. Pour elle, ce vote est la traduction concrète de la prise de conscience qui a eu lieu autour des enjeux climatiques.

«La

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00