La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Pour cet expert, «la menace djihadiste est très souvent surestimée»

Selon le spécialiste de la radicalisation Thomas Noll, le terrorisme islamiste est en recul en Europe.

Selon Thomas Noll, «le nombre d’actes de violence à motivation djihadiste en Europe a nettement diminué». © Charles Ellena
Selon Thomas Noll, «le nombre d’actes de violence à motivation djihadiste en Europe a nettement diminué». © Charles Ellena

Ariane Gigon, Zurich

Publié le 03.01.2024

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Sécurité » Après l’alerte de Cortaillod (NE) et des arrestations durant les fêtes en Allemagne et en Autriche, la menace djihadiste est revenue sur le devant de la scène. Le chercheur Thomas Noll, coauteur de La radicalisation dans le domaine de l’extrémisme islamiste, appelle à éviter les amalgames.

Selon le Service de renseignement de la Confédération, la menace terroriste en Suisse reste élevée. Ce n’est pas votre avis?

Thomas Noll: Selon le rapport de situation 2023 du SRC, le nombre d’actes de violence à motivation djihadiste en Europe a nettement diminué. Il est vrai qu’il faut voir si cette tendance se maintiendra après l’attaque du Hamas contre Israël et la réponse israélienne. Nous ne nions pas que le problème de la radicalisation est réel.

Votre réponse laisse présager un «mais»…?

Statistiquement parlant, la probabilité d’être victime d’un attentat terroriste est extrêmement faible en Europe, et encore plus faible si l’on ne considère que les attaqu

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11