La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Révolte paysanne: Les agriculteurs ont rencontré Guy Parmelin et les principaux détaillants

Ils ont remis au ministre de l’Economie ainsi qu’à la direction des quatre grands détaillants une pétition munie de 65’000 signatures

Le slogan de la révolte paysanne «Notre fin sera votre faim» a fleuri dans les prés au cœur de l’hiver, comme ici à Sorens. © Jean-Baptiste Morel
Le slogan de la révolte paysanne «Notre fin sera votre faim» a fleuri dans les prés au cœur de l’hiver, comme ici à Sorens. © Jean-Baptiste Morel

Philippe Castella

Publié le 12.02.2024

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Les agriculteurs suisses ont mené une grande journée d’action lundi. Cinq délégations différentes ont rencontré le ministre de l’Economie Guy Parmelin ainsi que la direction des quatre grands détaillants (Migros, Coop, Aldi et Lidl). Ils leur ont remis une pétition munie de 65’000 signatures, réclamant notamment des simplifications administratives et une augmentation des prix à la production.

A l’origine du mouvement en Suisse romande largement inspiré des manifestations paysannes en France, Arnaud Rochat a accompagné la délégation qui a rencontré le conseiller fédéral à Berne, aux côtés du président de l’Union suisse des paysans (USP) Markus Ritter, de son vice-directeur Francis Egger, ou encore de Loïc Bardet, directeur d’Agora, l’organisation faîtière de l’agriculture romande.

Sus aux économies!

«Ça fait un peu bizarre», reconnaît le jeune Vaudois de 23 ans. En deux semaines, il est devenu le visage de la révolte paysanne en Suisse, après la création d’un groupe Facebo

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11