La Liberté

Un service moins civil

Les civilistes représentent «une main d’œuvre complémentaire bienvenue», selon le directeur de la Chambre fribourgeoise d’agriculture. © Keystone/prétexte
Les civilistes représentent «une main d’œuvre complémentaire bienvenue», selon le directeur de la Chambre fribourgeoise d’agriculture. © Keystone/prétexte
Président de la Société suisse des officiers (SSO)
Président de la Société suisse des officiers (SSO)
Partager cet article sur:
12.09.2019

L’alternative au service militaire, si précieuse dans le social et la santé, verra son accès rendu plus difficile

Thierry Jacolet

Durcissement » Sans eux, les personnes âgées seraient un peu plus égarées dans les grands couloirs pâles des établissements médico-sociaux. Sans qui? Les auxiliaires de santé? Les assistants socio-éducatifs? Pas seulement. Les civilistes contribuent aussi au bien-être des résidents des EMS, en perte d’autonomie ou atteints de démences avancées. A l’image des 124 pensionnaires de la Sombaille, à La Chaux-de-Fonds.

«Ils nous permettent de diversifier les animations aux personnes âgées et d’individualiser davantage l’accompagnement», apprécie Christophe Girod, responsable du service socio-culturel de l’établissement. «Nos résidents ont besoin de relations pour se sentir valorisés, reconnus, et exister dans le regard des autres. Par leur présence régulière, leur j

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00