La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Chez les singes, on fait aussi des «courbettes»

Pense-bêtes

Que ce soit avant de s’épouiller ou de jouer, les bonobos échangent des «politesses». © Emilie Genty
Que ce soit avant de s’épouiller ou de jouer, les bonobos échangent des «politesses». © Emilie Genty

Aude-May Lepasteur

Publié le 17.08.2021

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Avant de parler d’eux, parlons un peu de nous: quand je discute avec quelqu’un et que je remarque que cette personne a un cheni dans les cheveux, logiquement, je la préviens que je vais l’enlever avant d’avancer ma main. Elémentaire politesse. J’ai essayé sans. Ça ne se termine généralement pas très bien. Ce n’est pas pour rien qu’on parle désormais partout du consentement.

Quand la personne m’est particulièrement proche – mon conjoint, mes enfants –, rien besoin de dire, je peux y aller franco. Quand la personne m’est hiérarchiquement supérieure – ma cheffe, le grand chef –, je dois par contre mettre les gants (en vrai, je n’essaie même pas, ils n’avaient qu’à pas être chefs).

La politesse huile les rouages de nos sociétés. Elle évite que nous, humains,

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00