La Liberté

Le profilage ADN va être bien élargi

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Actuellement, seul le genre, homme ou femme, peut être déterminé par les analyses ADN. © Keystone-archives
Actuellement, seul le genre, homme ou femme, peut être déterminé par les analyses ADN. © Keystone-archives
Partager cet article sur:
04.05.2021

Le Conseil national autorise les recherches sur l’origine biogéographique des auteurs présumés

Philippe Castella

Enquêtes » Popularisé par des séries télévisées, le profilage ADN était hier au menu du Conseil national. Celui-ci a accepté d’assouplir la loi afin de l’adapter aux avancées technologiques. Une adaptation qui ne va pas sans poser des questions éthiques. Et cela a donné lieu à des débats nourris entre sécurité et protection de la sphère privée.

Aujourd’hui, la police peut comparer les relevés ADN d’un suspect avec ceux de la scène du crime. Mais en matière de recherche sur le profil du coupable, selon une loi qui remonte à 2005, seul le genre, homme ou femme, peut être déterminé. En matière de phénotypage, comme on appelle cette recherche, l’accès va être ouvert à d’autres informations: couleur des cheveux, des yeux et de la peau, &ac

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00