La Liberté

24.11.2021

Gottéron n'a pas fait le poids

Christian Dubé et ses hommes y ont pourtant cru en début de troisième tiers. © Keystone
Christian Dubé et ses hommes y ont pourtant cru en début de troisième tiers. © Keystone

MR

Partager cet article sur:

Les Fribourgeois quittent la Champions League. Ils se sont inclinés 3-2 à Munich, après avoir été battus 4-2 à l'aller. Malgré des réussites de DiDomenico et Walser, les Dragons ont se sont souvent heurté à une défense très bien organisée.

Durant quarante minutes, le match a pris la tournure que les Fribourgeois pouvaient craindre. Précisément, les Bavarois ont joué de manière très regroupée, ce qui a passablement gêné les Fribourgeois. Les Dragons ont alors imité leurs adversaires, calculant chaque prise de risque. Lorsqu’ils se sont approchés d’Aus den Birken, ils ont souvent manqué de tranchant. Les attaques munichoises, elles, se sont heurtées à un Reto Berra toujours impeccable. A la 15e, les Dragons ont évolué pendant 1 minute 31 à cinq contre trois, sans trouver la solution malgré une multitude de tirs. 

L’impression générale laissée par les Dragons a été la même en deuxième période: les Fribourgeois se sont créé très peu d’occasions. Trop peu, en tous cas, pour espérer combler le retard de deux buts acquis par les Bavarois au match aller. Il a fallu attendre la 38e minute pour voir Mottet pousser la rondelle au fond des filets, mais sa réussite a été refusée. Les arbitres ont estimé que le gardien allemand avait bloqué le puck et ont donc interrompu le jeu un peu tôt. 

Vaine réaction 

Tout restait possible, et les Fribourgeois ont enfin sonné la révolte en début de troisième période. A la 42e, DiDomenico a dévié un tir de Rossi venu de la ligne bleue. Une minute plus tard, Walser a même doublé la mise, d’un essai pris dans un angle presque impossible. Le HCFG menait 2-0 dans la rencontre et était donc revenu à 4-4 au total des deux matches. 

Mais l’espoir a duré moins de deux minutes. A la 44e, Parkes s’est faufilé dans la défense fribourgeoise pour réduire la marque et redonner de l’air à son équipe. Contraints de réagir une nouvelle fois, les Dragons se sont encore heurtés au mur défensif bavarois – et ont manqué d’idées offensivement. C’est même le RB Munich qui a continué de mettre en danger la défense fribourgeoise, notamment par Boyle (49e). Et à la 53e, Redmond a signé le 2-2. Les Munichois comptaient donc une nouvelle fois deux longueurs d’avance à la double-confrontation. 

Le coup de poker de Christian Dubé n’a pas fonctionné: le mal était fait et les Fribourgeois n’ont pas pu rétablir la parité à six contre cinq, malgré des opporunités pour Mottet et Brodin. Et à treize secondes de la fin, Gogulla a trouvé la cage vide pour offrir la victoire et assurer la qualification à ses couleurs. 

Après une phase de groupe entièrement dominée, Gottéron espérait mieux qu’une élimination en 8e de finales de la Champions League. Les Fribourgeois n’auront pas le temps de ruminer trop longtemps cette défaite, puisu’ils rejoindront demain le Tessin, où il affronteront Lugano vendredi. 

» Découvrez «Point de vue», le podcast hebdomadaire de notre rubrique hockey! A écouter ici
» Suivez l’actualité de Gottéron grâce à notre newsletter. Cliquez ici pour vous inscrire.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00