La Liberté

Marly: une piscine clés en main en une année

La piscine couverte de Marly a été inaugurée ce jeudi matin. Elle a également accueilli ses premiers nageurs. C'est le point final d'une construction qui aura duré 14 mois. Une rapidité attribuée au partenariat public-privé.

La piscine de Marly a été inaugurée ce matin, dans le parc d'innovation de la commune. © La Liberté
La piscine de Marly a été inaugurée ce matin, dans le parc d'innovation de la commune. © La Liberté

PC

Publié le 18.08.2022
Partager cet article sur:

«Cette piscine est la preuve de ce dont nous sommes capables dans ce canton quand le secteur privé et le secteur public travaillent main dans la main», a déclaré ce jeudi matin Damien Piller, lors de l’inauguration de la nouvelle piscine de Marly. Une centaine d’invités ont assisté à l’événement, découvrant le bâtiment qui contient un bassin de natation de 25 mètres, une fosse à plongeon, un bassin d’apprentissage et des jeux d’eau pour les enfants.

La population, les clubs sportifs et les écoles peuvent désormais nager dans cette infrastructure à 23 millions de francs, qui a bénéficié d’une subvention de 6 millions de l’Etat de Fribourg.

«Je n'aurais jamais imaginé en entrant au Conseil communal en 2016 que je pourrais voir si vite une piscine dans notre commune», a lancé Christophe Maillard, syndic de Marly. L’installation est le fruit d’un partenariat public-privé, la société Marly Piscine SA étant vice-présidée par l’homme d’affaires Damien Piller, qui est également le directeur du campus Marly Innovation Center (MIC) où se situe la piscine.

Cette efficacité a été facilitée par une implantation à deux pas du campus du MIC: la mise à l’enquête n’avait donné lieu à aucune opposition.

Projet à Fribourg

A quelques kilomètres de là, la ville de Fribourg a dévoilé en été 2021 un projet de bassin olympique (50 mètres) sur les sites anciens abattoirs dans le secteur de Saint-Léonard. L’infrastructure, estimée à 70 millions de francs, ne devrait pas se concrétiser avant plusieurs années.

Syndic de Fribourg, Thierry Steiert admet qu’un projet privé «a peut-être moins de contraintes et peut se développer plus vite. Nous avons fait le choix de maîtriser le projet car au final c’est la collectivité publique qui paiera cette infrastructure.» Les projets ne sont pas non plus comparables en regard de leur complexité: la future piscine de Fribourg accueillera d’autres services, dont des espaces paramédicaux.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11