La Liberté

04.12.2020

Obligation d'assainir pour Groupe E

Un important lâcher d'eau a eu lieu le 22 octobre dernier au barrage de Rossens pour redynamiser la Petite Sarine. © Charles Ellena
Un important lâcher d'eau a eu lieu le 22 octobre dernier au barrage de Rossens pour redynamiser la Petite Sarine. © Charles Ellena

TG

Partager cet article sur:

Le canton a transmis à Groupe E l'obligation d'assainir le régime de charriage entre le barrage de Rossens et la centrale électrique d’Hauterive et la migration piscicole au barrage de Rossens. Des variantes seront étudiées.

L’obligation d’assainissement a été formulée à Groupe E le 16 novembre par la Direction de l’aménagement, de l’environnement et des constructions (DAEC) et la Direction des institutions, de l'agriculture et des forêts (DIAF), annonce la Feuille officielle de ce vendredi. Un groupement de bureaux spécialisés va désormais étudier des variantes, afin de déterminer la meilleure option.

Dans ce cadre, Groupe E doit évaluer la mise en œuvre de crues artificielles sous forme d’essais pilotes dès 2021. La loi fédérale sur la protection des eaux prévoit que les installations qui font obstacle à la migration des poissons, entravent la dynamique naturelle du charriage ou provoquent des variations de débit artificielles (éclusées) dans les cours d’eau soient assainies d’ici 2030.

Par ailleurs, le lâcher d’eau effectué le 22 octobre dans la Sarine entre le barrage de Rossens et le lac de Schiffenen semble porter ses fruits. «Les premières observations montrent que les objectifs sont atteints. Le lit de la Petite Sarine a été nettoyé. La majorité des algues ont été arrachées et le colmatage du lit de la rivière a fortement diminué en surface», note Groupe E.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00