La Liberté

12.11.2018

Appenzell Rhodes-Intérieures ne veut pas d'éoliennes géantes

Pour le gouvernement d'Appenzell Rhodes-Intérieures, la construction des éoliennes est incompatible avec la préservation du paysage (photo symbolique). © KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD
Pour le gouvernement d'Appenzell Rhodes-Intérieures, la construction des éoliennes est incompatible avec la préservation du paysage (photo symbolique). © KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD


12.11.2018

La commune d'Oberegg (AI) n'accueillera pas les plus grandes éoliennes de Suisse. Le gouvernement d'Appenzell Rhodes-Intérieures a enterré le projet de la société Appenzeller Wind, qui voulait ériger à St-Anton in Oberegg deux mâts d'une hauteur de près de 200 mètres.

L'exécutif cantonal a justifié son refus principalement par le fait que la construction des éoliennes n'était pas compatible avec la préservation du paysage, a-t-il communiqué lundi. Après une pesée complète et minutieuse des intérêts, il a donc renoncé à inscrire le site en tant que parc éolien dans le plan directeur cantonal.

Environ 60 avis favorables et 500 défavorables ont été reçus dans le cadre d'une procédure de consultation. Le projet a été rejeté par les cantons voisins d'Appenzell Rhodes-Extérieures et de St-Gall, par la Conférence des présidents de communes d'Appenzell Rhodes-Extérieures, mais aussi par la province autrichienne du Vorarlberg.

Conflits potentiels

Une étude de faisabilité commandée par les initiateurs du projet a montré qu'il existait un potentiel considérable pour l'énergie éolienne sur le site prévu. "Cependant, une telle installation entraînerait des conflits dans les domaines de l'habitation et de l'environnement", estime le gouvernement.

L'association Paysage Libre Suisse s'est immédiatement réjouie de cette décision. Pour l'organisation, de petites installations dans des zones déjà dotées d’infrastructures (toits des maisons, etc.) sont "à tous points de vue" préférables à de "grandes installations industrielles décentralisées".

Le projet avait été présenté au public en août 2016. Les turbines devaient produire dès 2019 du courant pour 3500 ménages.

ats

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00