La Liberté

02.12.2019

Chasse à l'homme après un affrontement sanglant à Villa Union

Une quarantaine de maisons de Villa Union ont été la cible des assaillants. © KEYSTONE/AP/EDUARDO VERDUGO
Une quarantaine de maisons de Villa Union ont été la cible des assaillants. © KEYSTONE/AP/EDUARDO VERDUGO


02.12.2019

Une chasse à l'homme était en cours lundi pour retrouver les responsables d'un assaut sanglant le week-end dernier attribué à un cartel de la drogue dans le nord du Mexique. L'attaque a fait vingt-deux tués, dont seize délinquants présumés.

"Les forces de sécurité sont déployées dans tout le secteur, sur terre et dans les airs, afin que cette attaque lâche ne reste pas impunie", a indiqué lundi le ministère de la sécurité dans un communiqué.

Une soixantaine d'hommes armés, à bord de plusieurs véhicules portant les emblèmes du cartel du Noreste (nord-est) avaient fait irruption à la fin de la semaine dans la localité de Villa Union, non loin de la frontière avec les Etats-Unis. En arrivant aux abords de la mairie de cette petite ville de 5000 habitants, les assaillants ont ouvert le feu sur près d'une quarantaine de maisons.

Le gouverneur a précisé lundi qu'une quinzaine de policiers avaient immédiatement riposté. L'attaque a commencé samedi en milieu de journée et a duré 24 heures.

"Message d'avertissement"

"Environ une heure plus tard, les criminels étaient déjà encerclés. Seize d'entre eux ont été tués, ainsi que deux civils et quatre officiers de police de l'État", a souligné le gouverneur.

Selon les déclarations de plusieurs suspects interpellés, le cartel incriminé avait l'intention de "pénétrer dans Villa Union et de frapper un grand coup" en guise de "message d'avertissement" à l'endroit du gouverneur, avant de regagner son bastion de Nuevo Laredo, dans l'Etat de Tamaulipas, a ajouté le gouverneur.

Le cartel du Noreste, créé dans l'Etat voisin de Tamaulipas, est l'un des huit groupes issus du démantèlement des Zetas, selon un expert.

Pour un autre expert en sécurité à l'université nationale autonome du Mexique, c'est l'arrestation avortée le 17 octobre à Sinaloa du fils du baron de la drogue Joaquin "El Chapo" Guzman, détenu aux Etats-Unis, qui continue de faire des vagues parmi les cartels. "Les cartels sont en train de gagner la guerre contre le gouvernement", considère-t-il.

Avec environ 26'000 morts depuis le début de l'année au Mexique, un nouveau record de violence pourrait être battu en 2019.

ats, afp

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00