La Liberté

21.02.2019

Contre une obligation fédérale de castration des chats

Le Conseil fédéral ne veut pas obliger tous les propriétaires de chat en Suisse à faire castrer leur minou pour réduire les problèmes sanitaires liés à la prolifération féline (archives). © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Le Conseil fédéral ne veut pas obliger tous les propriétaires de chat en Suisse à faire castrer leur minou pour réduire les problèmes sanitaires liés à la prolifération féline  (archives). © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON


21.02.2019

Les chats errants se reproduisent de manière excessive et engendrent des problèmes sanitaires. Le Conseil fédéral ne nie pas le problème, mais il refuse d'introduire une obligation fédérale de castration des chats libres de leurs déplacements.

La demande émane de la conseillère nationale Doris Fiala (PLR/ZH) soutenue par 34 collègues de tout bord, sensibles à la cause féline. La Suisse compte plus de 1,6 million de chats et, selon les estimations, de 100'000 à 300'000 chats errants dont la population grandissante cause beaucoup de souffrance animale, est-il rappelé dans la motion rejetée par le gouvernement.

Introduire une obligation fédérale de castration pour tous les chats domestiques serait disproportionné et n'améliorerait pas nécessairement la situation des chats errants, vu qu'ils n'ont justement pas de propriétaire, fait valoir le gouvernement dans sa réponse publiée jeudi.

Cantons compétents

Si le secteur public se chargeait de castrer les chats sauvages, cela conduirait à une charge importante pour les cantons compétents, voire pour les communes. Fédéralisme oblige, le Conseil fédéral renvoie la balle aux cantons: à eux de décider s'ils veulent mener des campagnes de castration. De tels programmes existent déjà.

Le gouvernement rappelle au passage que les détenteurs d'animaux sont tenus de prendre toutes les mesures pour éviter une reproduction excessive. Selon les estimations actuelles, une grande partie d'entre eux stériliseraient ou castreraient déjà leur chat. Une campagne d'information fédérale sur les avantages d'une telle mesure a été lancée en octobre dernier.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00