La Liberté

05.03.2021

Genève gagne trois points sans la manière

Genève-Servette a été réaliste contre Fribourg © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Genève-Servette a été réaliste contre Fribourg © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Partager cet article sur:
05.03.2021

"Au final, la manière importait peu, il fallait gagner ce match." Le résumé en une phrase est signé Noah Rod, le capitaine servettien.

Vainqueurs 3-0 de Fribourg pour leur quatrième duel de la saison, les Genevois ont su faire le dos rond et profiter de leurs opportunités en s'appuyant sur un gardien toujours aussi solide au fil de la saison et auteur de son 4e blanchissage.

"La marque ne dit pas réellement l'allure du match, analyse le coach Pat Emond. Le point positif, c'est que l'on a réussi à aller chercher trois points et on est d'accord pour dire que sans Gauthier on ne dirait pas la même chose. Défensivement c'était un peu plus difficile sans Tömmernes et Maurer. On a vu qu'on commençait à manquer de souffle, mais les jeunes ont fait leur possible face à une équipe fribourgeoise difficile à jouer cette saison."

Karrer, Le Coultre et Smons ont répondu aux attentes de leur entraîneur. Et devant, les leaders ont tiré l'équipe. Capitaine jamais avare de ses efforts, Noah Rod a montré la voie en ouvrant le score. Et Daniel Winnik, définition du joueur tout-terrain, a signé son retour avec un 2-0 empreint de ruse et de finesse en interceptant une mauvaise passe de Bykov.

Fribourg a bénéficié de six jeux de puissance sans pouvoir inscrire le moindre but. Un fait rarissime ces temps. De retour, Viktor Stalberg a tenté sa chance à sept reprises. Sans succès. Les Dragons ont lancé 41 fois en direction de Descloux contre seulement 21 tirs pour les Genevois. "On a été opportuniste, assure Noah Rod. On pourrait dire que tout le monde a bien travaillé et en particulier Gauthier. Pour nous c'était important de réussir à tenir un match jusqu'à la fin, parce qu'on a eu un peu de peine avec ça cette saison."

Pat Emond ne retenait pas grand-chose d'autre que l'obtention des trois points à la fin de la partie: "Quand on est trop sous pression derrière, on sort mal le puck et les choses se compliquent. Après 40 minutes, j'ai dit aux gars d'oublier ces deux périodes et qu'on allait trouver une façon de gagner, même si on n'était pas trop dans ce match. On va dire que c'était davantage la comptabilité qui était importante ce soir."

Genève s'apprête maintenant à accueillir Lausanne dimanche pour un derby lémanique qui promet normalement un spectacle très intéressant. Très bon contre Zurich, le LHC devra répéter le même jeu s'il entend repartir des Vernets avec quelque chose.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00