La Liberté

08.08.2020

Gothard: 250 motards protestent contre les nouvelles règles

Samedi passé, 200 à 300 motards avaient déposé leurs casques à terre devant le Palais fédéral (archives). © KEYSTONE/MARCEL BIERI
Samedi passé, 200 à 300 motards avaient déposé leurs casques à terre devant le Palais fédéral (archives). © KEYSTONE/MARCEL BIERI
Samedi passé, 200 à 300 motards avaient déposé leurs casques à terre devant le Palais fédéral (archives). © KEYSTONE/MARCEL BIERI
Samedi passé, 200 à 300 motards avaient déposé leurs casques à terre devant le Palais fédéral (archives). © KEYSTONE/MARCEL BIERI
Partager cet article sur:
08.08.2020

Quelque 250 motards se sont rassemblés samedi au col du Gothard. Avec une action silencieuse, ils entendaient exprimer leur mécontentement face à l'instauration éventuelle de nouvelles normes contre le bruit.

Venus de toutes les régions de Suisse, les motards ont rejoint l'Hospice du St-Gothard en matinée. La police tessinoise les a fait se regrouper sur un tronçon spécialement bouclé pour l'occasion de l'ancienne route, encore pavée.

Cette action a été convoquée par le groupe "Fighter Friends". Il y a une semaine, 200 à 300 motards avaient déjà participé à un rassemblement similaire à Berne. Comme la manifestation avait été interdite, ils avaient déposé leurs casques à terre devant le Palais fédéral.

Deux initiatives parlementaires déposées en juin par la conseillère nationale Gabriela Suter (PS/AG) indisposent particulièrement les motards. Elles réclament une base juridique pour des radars anti-bruit et une interdiction de circulation pour les motos émettant plus de 95 décibels.

Une "dépossession"

Bernd Hanisch, président des "Fighter Friends" estime qu'avec cette limite, de nombreux engins actuellement autorisés ne pourront plus circuler, a-t-il expliqué à Keystone-ATS. Cela revient à une dépossession, selon lui.

De plus, cette limite n'est pas révélatrice du bruit réel émis par une moto traversant un village à 50 km/h. Ce sont surtout les "brebis galeuses" qui suscitent le débat, poursuit M.Hanisch. Un motard d'un certain âge ajoute: la police ferait mieux de cibler les "abrutis" qui font hurler leurs moteurs dans les localités. Et ceci vaut aussi pour les automobilistes.

Les motards réunis sur le Gothard ont toutefois également montré de la compréhension pour les citoyens gênés par le bruit. Ils ont appelé à une "gestion raisonnable" du problème au lieu d'édicter des interdictions.

ats

suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00