La Liberté

04.03.2021

Un débat urgent sur le coronavirus aura lieu au Conseil national

Le Conseil fédéral devra répondre aux nombreuses questions des députés concernant la pandémie le 17 mars. © KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE
Le Conseil fédéral devra répondre aux nombreuses questions des députés concernant la pandémie le 17 mars. © KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE
Partager cet article sur:
04.03.2021

Le Conseil national débattra du coronavirus durant la troisième semaine de la session de printemps. Le bureau de la Chambre du peuple a accordé l'urgence à cinq interpellations concernant le Covid-19.

Le débat aura lieu le mercredi 17 mars, ont indiqué jeudi les services du Parlement. Il s'agit de quatre interpellations de groupes parlementaires et d'une du conseiller national Roland Rino Büchel (UDC/SG). Le Conseil fédéral sera soumis à de nombreuses questions.

Le groupe du Centre veut notamment connaître la stratégie du gouvernement pour le moment où toutes les personnes qui le souhaitent auront pu être vaccinées. Il souhaite également connaître quand pourra être créé un document électronique attestant qu'une personne a été vaccinée contre le Covid-19 ou dispose d'un test négatif. Pour le groupe, des mesures immédiates sont nécessaires afin de permettre "une sortie rapide et contrôlée" de la pandémie.

Inquiétude pour les données

Les Verts poursuivent le même objectif dans une interpellation formulée de manière très semblable. Ils veulent savoir quelles conséquences des tests massifs ciblés et un traçage des contacts efficace pourraient avoir sur les assouplissements aux niveaux cantonal et fédéral.

Le groupe écologiste se pose en outre de nombreuses questions sur la gestion à long terme de la pandémie et sur la collecte des données qui y est liée. Il souhaite savoir où les données doivent encore être saisies ou transmises manuellement et où le système est déjà passé au numérique. Le gouvernement devra aussi dire quelles données ont été partagées avec d'autres pays, notamment pour la recherche.

Le groupe socialiste s'interroge pour sa part sur les capacités de production des vaccins et l'accès au niveau mondial. Il se demande pourquoi le Conseil fédéral s'oppose à une restriction des brevets sur les vaccins et si la Suisse serait prête à mettre d'éventuelles doses surnuméraires gratuitement à disposition de l'initiative internationale Covax.

"Non-stratégie" critiquée

M. Büchel demande pour sa part si l'exécutif est prêt à prendre les mesures d'ouverture exigées par le National dans sa déclaration de mercredi, à savoir la réouverture dès les 22 mars des restaurants, ainsi que des lieux culturels, de divertissement, de sport et de loisir.

L'élu UDC veut également savoir si le Conseil fédéral est prêt à revenir sur sa "non-stratégie" en réponse à l'épidémie de coronavirus et à présenter au Parlement "une stratégie d'ouverture fondée sur des preuves scientifiques, afin de revenir à la normalité".

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00