La Liberté

21.08.2019

YB en ballotage défavorable

De retour de blessure, Guillaume Hoarau a permis à Young Boys d'accrocher le 2-2 sur penalty. © KEYSTONE/PETER SCHNEIDER
De retour de blessure, Guillaume Hoarau a permis à Young Boys d'accrocher le 2-2 sur penalty. © KEYSTONE/PETER SCHNEIDER


21.08.2019

Young Boys a été tenu en échec chez lui 2-2 par l'Etoile Rouge Belgrade en barrage aller de la Ligue des champions.

Les Young Boys devront sortir le grand jeu mardi prochain dans l'enfer du Marakana. Le match aller les met dans une position défavorable, en dépit d'une bonne prestation et d'une importante domination.

Loin d'avoir fait un mauvais match, les champions de Suisse ont toutefois manqué de maîtrise. Tant offensivement que défensivement. En attaque, la formation de Gerardo Seoane a essentiellement existé dans les moments d'emballement, dans ces instants où le jeu lui-même semble échapper à tout contrôle. Sans jamais néanmoins parvenir à dicter le tempo ni les rythmes.

Son assise défensive en a logiquement pâti et l'Etoile Rouge en a profité à plusieurs reprises. Notamment après 54 secondes en seconde période, au terme d'une action qui a vu Ezequiel donner l'avantage 2-1 aux Serbes. Rageant car les Bernois auraient dû atteindre la pause sur un autre score que ce 1-1 flatteur pour l'adversaire.

Occasions ratées

Tout avait bien commencé, avec l'ouverture du score de Roger Assalé à la 7e déjà, lequel a donné raison à son entraîneur en concrétisant presque d'emblée le schéma privilégié par Seoane en début de partie: un long ballon pour la tête de Jean-Pierre Nsame, une déviation et, selon le résultat obtenu, une course vers le but ou alors un harcèlement sur le deuxième ballon.

Las pour YB, une torpeur généralisée sur un corner de l'Etoile Rouge, ainsi qu'un placement pas idéal de David Von Ballmoos, ont remis en selle Belgrade, qui a égalisé à la 18e par Degenek d'une tête curieuse. Les Young Boys n'ont pas accusé le coup et sont repartis de l'avant, étant proches de reprendre les commandes. Par exemple à la 26e, sur deux tentatives de Martins et Aebischer qui ont été repoussées avec talent par le portier Milan Borjan. Ce même Borjan qui a encore dit non à Nicolas Moumi Ngamaleu à la 39e, une minute avant une prompte et nécessaire sortie de Von Ballmoos dans les pieds de Richmond Boakye.

Hoarau: revenant et buteur

Même s'il a perdu ce duel, l'avant-centre de l'Etoile Rouge est naturellement beaucoup plus à l'aise dans la surface adverse que dans la sienne. En témoigne son intervention ratée et fautive sur Moumi Ngamaleu à la 74e, synonyme de VAR, puis de penalty et d'égalisation par... Guillaume Hoarau à la 76e. Trois minutes plus tôt, le Stade de Suisse avait frémi et espéré en voyant le Français, de retour de blessure, se lever du banc des remplaçants.

La tour d'YB a même failli arracher la victoire à la 84e, sa déviation contraignant Marko Gobeljic à un sauvetage devant sa ligne alors que le ballon filait tranquillement vers les cages, et encore à la 89e, sa tête frôlant le montant droit de Borjan. Young Boys a tout tenté pour l'emporter, terminant la rencontre avec, sur le terrain, Hoarau, Nsame, Assalé, Moumi Ngamaleu et Christian Fassnacht!

Ainsi la grande majorité des 31 120 spectateurs (généreusement) annoncés - dont près de 4000 Serbes - est repartie du Wankdorf avec un sentiment de joie. Elle se réveillera peut-être jeudi en prenant conscience que les deux buts concédés à domicile pèsent lourd. Or il est presque certain que l'Etoile Rouge, championne d'Europe 1991, se montrera bien plus entreprenante devant son fervent public.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00