La Liberté

Déjà le début de la fin des haricots

Les parasols sont vendus désormais à prix soldés, signe que nous n’allons pas vers le beau… © DR
Les parasols sont vendus désormais à prix soldés, signe que nous n’allons pas vers le beau… © DR
23.08.2018

angélique eggenschwiler

Le mot de la fin

Vous sentez cette odeur? L’odeur de l’été qui s’en va en laissant la porte entrouverte. Juste assez pour laisser filtrer les courants d’air de septembre. Il a un parfum singulier l’été qui meurt; il sent la rosée du matin, les premiers givres et les dernières saucisses. Il sent la courge.

Et le papier neuf, celui des rentrées scolaires, des cahiers vierges et des agendas immaculés. Je déteste cette odeur. Celle de l’été qui se gangrène dans un panier de pommes. Qui sèche avec les linges de plage suspendus une dernière fois avant d’être rangés au fond de l’armoire, repliés soigneusement sur les robes à fleurs.

On fait de la place, c’est de saison. Les aires de pique-nique se vident, comme le ciel et les terrasses, il y a de l’écho sur les routes des vacanc

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00