La Liberté

La moustache de Monsieur Meyer

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Une tête d’innocent sous un bonnet d’âne. © Adobe Stock
Une tête d’innocent sous un bonnet d’âne. © Adobe Stock
Partager cet article sur:
30.11.2020

michaël perruchoud

Le mot de la fin

C’était pendant le cours de français, au CO. Monsieur Meyer, un grand prof mince, moustachu, était frisé pire qu’un caniche (même qu’on se demandait s’il avait une perruque). Plutôt sympa, je dois dire. Certes agaçant à force de se référer à son dictionnaire, pesant dans sa recherche du mot juste, et lassant à nous répéter jusqu’à plus soif de semblables notions de grammaires. Mais sympa. Aussi ne transformions-nous pas sa classe en archipel du chaos. Enfin, pas trop souvent.

Premier cours du matin. Je somnolais dans les rangs, près de la fenêtre, et je mettais des petites coches quand je voyais passer des voitures sur la route au fond. Un point pour les rouges, colonne de gauche, deux points pour les jaunes, colonne du milieu, trois pour les bleues, colonne de droite. On se maintient en éveil comme on

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00