La Liberté

«La force de résister par l’écriture»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Trois jeunes comédiens professionnels incarnent Le Journal d’Anne Frank: Judith Goudal (Anne, à gauche), Yann Philipona (Peter, au centre), Laurie Comtesse (Margot, à droite). © Julien James Auzan
Trois jeunes comédiens professionnels incarnent Le Journal d’Anne Frank: Judith Goudal (Anne, à gauche), Yann Philipona (Peter, au centre), Laurie Comtesse (Margot, à droite). © Julien James Auzan
Partager cet article sur:
23.01.2019

Geneviève Pasquier et Nicolas Rossier mettent en scène Le Journal d’Anne Frank au Théâtre des Osses

Elisabeth Haas

Givisiez » C’est une pièce dont on connaît déjà la fin. La dernière lettre d’Anne Frank à Kitty est datée du 1er août 1944. Le Débarquement en Normandie a eu lieu, les Alliés sont aux portes des Pays-Bas. Mais la famille d’Anne Frank et les autres clandestins de l’«annexe» sont arrêtés le 4 août et font partie le 3 septembre de l’ultime convoi parti du camp de transit de Westerbork vers Auschwitz. Anne Frank sera déportée à Bergen-Belsen. A cause de la dénutrition et du typhus, son agonie aura duré jusqu’au mois de mars 1945. A peine un mois avant la libération du camp.

On ne saura jamais ce qu’aurait pu devenir sa carrière d’écrivain. Ce qui est sûr, c’est que l’adolescente a retravaillé une partie de son journal intime en prévision d

Même sujet
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00