La Liberté

La mémoire vive d’Alep

Ambiance l’an dernier au Festival du Belluard. © Pierre-Yves Massot
Ambiance l’an dernier au Festival du Belluard. © Pierre-Yves Massot
Le dispositif scénique d’Aleppo. A Portrait of Absence prévoit 10 tables espacées. © Altorfer
Le dispositif scénique d’Aleppo. A Portrait of Absence prévoit 10 tables espacées. © Altorfer
21.06.2019

Le metteur en scène syrien Mohammad Al Attar monte à Fribourg la pièce Aleppo. A Portrait of Absence dans le cadre du Festival du Belluard

Elisabeth Haas

Interview » L’art emprunte des chemins de traverse. Pour entretenir la mémoire, Mohammad Al Attar choisit le face-à-face. Dans le cadre du prochain Festival du Belluard, qui s’ouvre à Fribourg jeudi, dix acteurs s’adresseront individuellement à autant de spectateurs. Le metteur en scène syrien ne harangue pas les foules, n’entend pas convaincre ni rallier à une cause. Il fait simplement œuvre de mémoire. Celle qui a été bafouée sur les cendres d’Alep. Sa pièce Aleppo. A Portrait of Absence poursuit son travail de fond et bouleverse d’une ville à l’autre. A chaque reprise, ce sont des acteurs du lieu qui portent les témoignages. Le Festival du Belluard produit la première version en français.

Vous avez grandi et étudié à Damas. Quel rapport entretenez-vous avec Alep?

Même sujet
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00