La Liberté

Un accord avec le personnel

Partager cet article sur:
21.01.2021

CFF » Les partenaires sociaux et la régie se sont mis d’accord sur des mesures d’économie.

Dans le contexte de la crise du coronavirus, les CFF et les associations de personnel se sont mis d’accord sur des mesures de réduction des coûts. De plus, la convention collective de travail (CCT) de 2019 a été prolongée de trois ans à compter du 1er mai 2022.

Les deux parties se disent satisfaites du résultat, ont indiqué les CFF et les partenaires sociaux hier dans un communiqué commun. Les mesures d’économie, qui sont le fruit de quatre mois de négociations, prendront effet le 1er mai 2021.

Parmi les mesures, seul 0,3% de la masse salariale des CFF sera utilisé pour des augmentations de salaire pour les collaborateurs dans les niveaux d’exigence inférieurs de la CCT, contre à l’origine 0,9% pour tout le personnel.

Les collaborateurs dans les niveaux d’exigence inférieurs de la CCT ne visent pas seulement les bas salaires mais également les employés «jusqu’à la classe de salaire I», soit aussi ceux dont le salaire est «largement supérieur à 100 000 francs», a précisé Bruno Zeller, responsable du secteur Transports publics du syndicat transfair. Seuls les salaires très élevés sont exclus.

Par contre, une prime unique de 200 francs, respectivement de 100 francs pour les personnes travaillant à un taux inférieur à 50%, sera versée en mai aux employés dont les rapports de travail sont ininterrompus depuis au moins le 1er juillet 2020 et se poursuivent au moins jusqu’au 31 mai 2021. ats

Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00