La Liberté

«Il s’agit d’engagements moraux»

Le pacte de l’ONU veille au respect par exemple du regroupement familial, même si celui-ci relève du droit des Etats. © Keystone
Le pacte de l’ONU veille au respect par exemple du regroupement familial, même si celui-ci relève du droit des Etats. © Keystone
06.12.2018

Le premier pacte sur les migrations de l’ONU sera adopté lundi, malgré des absences de marque

Pascal Baeriswyl

Marrakech » Le moins qu’on puisse dire, c’est que le 11e sommet du Forum mondial sur la migration et le développement, qui s’est ouvert hier à Marrakech, ne débute pas sous les meilleurs auspices. Alors que lundi prochain doit être adopté le «Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières», une série de pays ont annoncé qu’ils ne signeraient pas un texte sujet à vive controverse.

Parmi les détracteurs du pacte: les Etats-Unis, l’Australie, l’Italie, la Pologne, la Hongrie, l’Autriche, la République Tchèque, la Croatie, l’Estonie ou encore Israël. La plupart ont à leur tête des gouvernements populistes, souvent ouvertement antimigrants. L’analyse de Matthieu Tardis, politologue et chercheur au Centre migrations et citoyennetés de l’IFRI (Institut fran&c

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00