La Liberté

Le détroit d’Ormuz broie du noir

Depuis vendredi dernier déjà, le tanker britannique Stena Impero est sous contrôle des Iraniens. © Keystone
Depuis vendredi dernier déjà, le tanker britannique Stena Impero est sous contrôle des Iraniens. © Keystone
Le détroit d’Ormuz broie du noir
Le détroit d’Ormuz broie du noir
23.07.2019

Les incidents dans le golfe Persique menacent une route majeure pour l’exportation du pétrole

Louis Rossier

Golfe Persique » «Soit tout le monde pourra utiliser le détroit d’Ormuz, soit personne ne le pourra.» La menace du général iranien Mohammad Ali Jafari, commandant du Corps des gardiens de la révolution, résonne aux oreilles des Anglais après l’arraisonnement du Stena Impero. Le pétrolier battant pavillon britannique est retenu depuis vendredi dernier par les forces iraniennes.

L’incident ne manquera pas de se répercuter sur le cours du brut, fragilisé par des sabotages de pétroliers dans le golfe d’Oman en mai et juin derniers. Quelles conséquences cette insécurité aura-t-elle sur le commerce mondial du pétrole, et qu’adviendra-t-il si le détroit d’Ormuz devenait impraticable? Le point avec Olivier Appert, spécialiste des questions énergétiques auprès de l’Institut français d

Articles les plus lus
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00