La Liberté

Les colons, l’arme chevillée au corps

Face aux colons israéliens ou à l’armée, les Palestiniens, ici à Gaza, n’ont souvent que des pierres pour protester contre l’injustice. © Keystone
Face aux colons israéliens ou à l’armée, les Palestiniens, ici à Gaza, n’ont souvent que des pierres pour protester contre l’injustice. © Keystone
06.02.2019

Les récents meurtres de Palestiniens illustrent l’augmentation des violences dans les territoires occupés

K Guillaume Gendron, Cisjordanie

Proche-Orient >> En route vers Al-Mughayyir, à une demi-heure de Ramallah, les vergers d’oliviers et les somptueuses villas de la diaspora partie faire fortune en Amérique redessinent le paysage. D’ici, le mur de séparation israélien est invisible, tout comme les toits rouges des imposantes colonies. Incarnation d’une Palestine idyllique. Mais derrière ces fausses impressions, c’est une Cisjordanie occupée à nouveau sous tension qu’on sillonne. Il y a dix jours, à Al-Mughayyir, Hamdi Taleb Naasan, maçon de 38 ans, était tué d’une balle dans le dos par des colons, trois mois après le meurtre d’une mère de famille palestinienne par de jeunes extrémistes juifs.

Deux actes considérés comme les plus graves commis par des colons depuis 2015, alors que l’OCHA, l’organe onusien chargé de la coordinat

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00