La Liberté

Les discos clandestines font le plein

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Les discothèques restant fermées, l’Italie s’amuse comme elle peut. © Keystone/photo prétexte
Les discothèques restant fermées, l’Italie s’amuse comme elle peut. © Keystone/photo prétexte
Partager cet article sur:
27.07.2021

Les professionnels de la nuit bravent les interdictions en improvisant des soirées en cachette

Ariel Dumont, Rome

Coronavirus » Face à la progression du variant delta qui représente plus de 49% des contaminations en Italie, le président du Conseil Mario Draghi a imposé par décret la certification vaccinale. A partir du 6 août, le green pass, comme l’appellent les Italiens, leur sera demandé à l’entrée des restaurants, bars, piscines, salles de sport, musées, cinémas et théâtres. Une décision inacceptable pour 27% d’Italiens, selon un sondage réalisé par l’institut de recherches Piepoli. Convoqués samedi dernier via les réseaux sociaux par les collectifs antivaccination et les organisations d’extrême droite comme Forza Nuova, plusieurs milliers de Transalpins ont défilé un peu partout dans le pays pour protester parfois violemment.

Pendant que les sceptiques du vaccin préparent d’autres manifestations, les exploitants des quelque 3000 discothèques installées dans toute la Botte, qui se retrouvent privés de date de réouverture, sont eux aussi sur le pied de guerre. Piégés par l’incertitud

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00