La Liberté

Les hôpitaux au bord de la rupture

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Une victime du coronavirus est évacuée par brancard de l’hôpital civil de Mulhouse. La région du Grand Est est devenue l’épicentre de l’épidémie dans le pays. © Keystone
Une victime du coronavirus est évacuée par brancard de l’hôpital civil de Mulhouse. La région du Grand Est est devenue l’épicentre de l’épidémie dans le pays. © Keystone
Partager cet article sur:
30.03.2020

Le système de santé français menace de craquer. La pandémie révèle les failles de la politique sanitaire

Benjamin Masse, Paris

France » C’est un des principaux points névralgiques de la lutte que mène aujourd’hui l’hexagone contre le coronavirus: les limites du système hospitalier. Et la difficulté, plus précisément, des hôpitaux français à faire face à un afflux inédit de patients. Les urgences sont saturées, et les hôpitaux ont dû mettre en place un certain nombre de mesures inédites, afin de continuer à pouvoir accueillir les personnes touchées par le coronavirus.

Aujourd’hui, la France compte environ 5000 lits de réanimation, 5800 lits de soins intensifs et plus de 7000 lits de surveillance intensive. Déjà insuffisant, ce chiffre le serait encore bien davantage si le nombre de cas de Covid-19 venait à progresser de manière exponentielle, comme cela a été le cas en Italie. Selon le dernier bilan de ce samedi, l’hexagone compte actuellement 35 000 cas, et 3500 morts du virus. Toujours ce week-end, le premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé qu’il souhaitait atteindre l’objectif de 14 000 lits

Articles les plus lus
Dans l'adversité...
Dans l'adversité...
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00