La Liberté

La judéité vérifiée par l’ADN en Israël

Pour le juge rabbinique Yossef Carmel, les découvertes récentes en biologie sont un cadeau du Ciel dans sa bataille pour les juifs russes, parfois incapables de prouver leur judéité. © Aline Jaccottet
Pour le juge rabbinique Yossef Carmel, les découvertes récentes en biologie sont un cadeau du Ciel dans sa bataille pour les juifs russes, parfois incapables de prouver leur judéité. © Aline Jaccottet
24.05.2019

Des rabbins recourent à l’ADN pour confirmer l’appartenance au judaïsme. Une méthode controversée

Aline Jaccottet, Tel-Aviv

Judaïsme » Déterminer qui est juif grâce à un test sanguin, voilà une méthode qui rappelle des heures sombres de l’histoire. En Israël, les tribunaux rabbiniques y recourent pourtant de manière croissante pour déterminer, lorsqu’il y a un doute, l’appartenance au judaïsme d’une personne.

La question apparaît souvent au moment du mariage qui doit être casher selon les autorités orthodoxes qui gèrent tout ce qui relève du droit privé. D’habitude, elles demandent à voir la ketouba, l’acte de mariage juif des parents, mais de nombreux Israéliens sont incapables de la fournir. Parmi eux, 400 000 ressortissants d’ex-URSS qui l’ont perdue lors de la Shoah ou lors du régime soviétique.

Solution par l’éprouvette

«Ma question est la suivante: comment ramener ces gens a

Articles les plus lus
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00