La Liberté

«La précocité est une chance, si…»

S’il n’est pas pris en compte par la famille et par l’école, le haut potentiel peut mener à l’échec scolaire, notamment chez les filles, championnes du camouflage intellectuel. © Eliott Reyna
S’il n’est pas pris en compte par la famille et par l’école, le haut potentiel peut mener à l’échec scolaire, notamment chez les filles, championnes du camouflage intellectuel. © Eliott Reyna
27.09.2018

L’Association suisse pour les enfants à haut potentiel fête ses 20 ans. Le point avec le Dr Olivier Revol

Olivier Wyser

Haut potentiel » On les appelle parfois surdoués, enfants précoces ou à haut potentiel intellectuel (HPI)… Mais ce sont avant tout des enfants avec des besoins particuliers. Pour répondre à ces besoins, l’Association suisse pour les enfants à haut potentiel (ASEHP) s’est donné pour mission «d’aider à les détecter, de les soutenir et de les accompagner». Active depuis 20 ans, l’ASEHP se mobilise auprès des enseignants et des autorités scolaires, organise des conférences, des rencontres entre parents et des activités pour les enfants membres, qui sont au nombre de 913 (731 familles). A l’occasion de son vingtième anniversaire, l’association, active partout en Suisse romande et au Tessin, organise plusieurs conférences, ce samedi au CHUV, à Lausanne. La Liberté a rencontré le Dr Olivier Revol, p&eacut

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00