La Liberté

Sherlock Holmes suisse

En dehors de quelques activités sportives, Reiss, ici à l’école de chimie et de physique de Lausanne, ne vit que pour son métier de criminaliste. © DR
En dehors de quelques activités sportives, Reiss, ici à l’école de chimie et de physique de Lausanne, ne vit que pour son métier de criminaliste. © DR
11.02.2015

Experts • Rodolphe Archibald Reiss, à Lausanne, a été le père de la police scientifique en Europe. L’historien Nicolas Quinche suit sa trace.

Claudine Dubois

Tout le monde ou presque connaît Sherlock Holmes et Hercule Poirot. Les détectives chers à Conan Doyle et Agatha Christie éclipsent Rodolphe Archibald Reiss, ce pionnier en chair et en os de la police scientifique et technique en Europe. Sa recherche de la vérité judiciaire par le développement de moyens de preuves objectifs a inspiré l’historien Nicolas Quinche, auteur d’«Experts du crime sur les bords du Léman», qui vient de paraître aux Editions Attinger.

L’auteur retrace la genèse de la police scientifique et technique née non pas aux Etats-Unis, mais en Suisse romande et en France au début du XXe siècle. Avant Archibald Reiss, le personnel policier et judiciaire avait déjà tenté, en s’inspirant des traqueurs de gibier, d’identifier les criminels par les traces de pieds et de chaussures qu’ils avaient laissées.

Balzac fonde d’ailleurs l’intrigue et le dénouement de «Maître Cornélius» (1831) sur de tels indices. Les mains aussi ont permis des identifications col

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00