La Liberté

La facture contestée de la pisciculture

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La pisciculture d’Estavayer-le-Lac n’a fonctionné que quelques semaines en 2017. Le Conseil d’Etat renonce à la remettre en fonction, au grand dam des Broyards. © Alain Wicht
La pisciculture d’Estavayer-le-Lac n’a fonctionné que quelques semaines en 2017. Le Conseil d’Etat renonce à la remettre en fonction, au grand dam des Broyards. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
08.01.2020

Des députés mettent en doute les coûts de rénovation de l’écloserie. L’Etat donne des chiffres détaillés

Patrick Chuard

Estavayer-le-Lac » Pourquoi faut-il injecter un million et demi de francs pour redémarrer la pisciculture d’Estavayer alors que 2,2 millions ont déjà été investis dans l’installation? Le montant avait été communiqué le 17 décembre dernier, alors que le Conseil d’Etat affirmait avoir opté pour une solution moins pharaonique en confiant l’activité d’alevinage à l’écloserie de Colombier (NE). «Ces chiffres nous paraissent surestimés, et nous attendons des explications», réagit la députée Anne Meyer Loetscher (pdc, Estavayer-le-Lac), remontée contre la décision d’abandonner la pisciculture staviacoise.

La question des coûts sera évoquée lors d’une réunion des députés broyards, prévue aujourd’hui (lire ci-dessous).

Une of

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00