La Liberté

Vendanges sauvées mais retardées

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Dans le vignoble vulliérain, une perte de 15 à 20% est à craindre. © Alain Wicht-archives
Dans le vignoble vulliérain, une perte de 15 à 20% est à craindre. © Alain Wicht-archives
Partager cet article sur:
25.09.2021

Entre maladie et météo capricieuse, les vignerons ont eu la vie dure. Malgré tout, l’optimisme règne

Tiffany Terreaux

Vignobles » Pourtant ce n’était pas gagné! Au mois de juillet, les vignerons étaient nombreux à faire grise mine. L’été pluvieux et le mildiou qui en a découlé ne leur ont pas facilité la tâche. Si les témoignages divergent sur les pertes, tous s’accordent sur un point: le millésime 2021 s’annonce prometteur et unique.

Ce champignon pathogène s’est révélé un véritable cauchemar pour les vignerons. Il affecte et détruit rapidement les vignes: de petites taches claires apparaissent sur le dessous des feuilles, les zones tachées se nécrosent, les feuilles se dessèchent et les fruits finissent par pourrir. Bernard Pillonel, président de l’Association des vignerons broyards, à Cheyres, a dû lutter, cumuler et resserrer les traitements contre cette maladie pour évite

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00