La Liberté

BlueFactory s’expose aux bombes

Fribourg • Des locaux au pied de l’ancien silo Cardinal seront démolis dès la fin 2014. Avant cela, leurs murs vont en voir de toutes les couleurs.

Les locaux au pied de l’ancien silo Cardinal seront démolis à la fin 2014. Avant cela, leurs murs vont en voir de toutes les couleurs. © Vincent Murith/La Liberté
Les locaux au pied de l’ancien silo Cardinal seront démolis à la fin 2014. Avant cela, leurs murs vont en voir de toutes les couleurs. © Vincent Murith/La Liberté
Durant trois week-ends, jusqu’au 12 octobre, des graffeurs peuvent s’éclater dans d’anciens ateliers de la brasserie voués à être bientôt démolis.
Durant trois week-ends, jusqu’au 12 octobre, des graffeurs peuvent s’éclater dans d’anciens ateliers de la brasserie voués à être bientôt démolis.

Francis Granget

Publié le 29.09.2014

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Retrouvez nos images dans cette galerie
*****

«Des moments, c’est une fourmilière: nous sommes entre 30 et 40 dans ces locaux», se réjouit Violaine Hayoz. Depuis samedi matin et durant deux week-ends encore, les murs d’un vaste bâtiment voué à la démolition sur le site de l’ancienne usine Cardinal, au pied du silo, sont à disposition des graffeurs, qu’ils soient novices ou expérimentés. Et la jeune artiste fribourgeoise a été choisie pour encadrer ce petit monde lors des six jours d’atelier et leur rappeler quelques consignes de base. Dont «le port obligatoire du masque et le respect du matériel et du travail des autres».

Imaginée par Laure Schönenberger Ruffieux, responsable communication & marketing du site, l’opération «Take a wall» est organisée en partenariat avec la société EventsMe déjà à l’origine, cet été, d’un «Open Air Fitness» sur les toits de BlueFactory. «Cette nouvelle activité permet à un collectif local de graffeurs confirmés de s’éclater, en toute légalité, sur de vastes surfaces à l’intérieur du bâtiment essentiellement ainsi que sur une paroi extérieure», note Benjamin Wantz, cofondateur d’EventsMe avec Antoine Arbellay.

Vernissage le 18 octobre

«Les débutants, jeunes ou moins jeunes, sont aussi invités à venir s’essayer gratuitement à l’art du graffiti dans ce lieu symbolique, poursuit Violaine Hayoz. Nous avons fixé un âge minimum de 12 ans parce qu’en dessous les enfants ont du mal à manipuler une bombe de spray.» La peinture et le matériel sont offerts par BlueFactory - «quelques milliers de francs en tout» - et, au terme des trois week-ends, un vernissage sera organisé le vendredi soir 18 octobre. «Nous n’avons aucune prétention autre que celle de montrer à des gens qui n’ont pas forcément l’occasion d’y venir que ce site est un endroit ouvert», relève Laure Schönenberger Ruffieux. Un endroit aussi qui, grâce aux tags et aux graffitis, n’a pas fini d’en voir de toutes les couleurs. I

=> L’inscription pour les ateliers des 4, 5 et 12 octobre (le 11 octobre est complet), de 10 à 18 h, se fait via info@eventsme.ch. Et «Take a wall» est sur Facebook.

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11