La Liberté

Elle fait parler les cadavres

La professeure Silke Grabherr a développé une technique qui permet de visualiser les vaisseaux sanguins d’un cadavre. © Olivier Vogelsang
La professeure Silke Grabherr a développé une technique qui permet de visualiser les vaisseaux sanguins d’un cadavre. © Olivier Vogelsang
12.04.2019

Silke Grabherr recevra le Prix du rayonnement académique pour une nouvelle technique

Sophie Dupont

Médecine légale » Sur les hauteurs d’Epalinges, Silke Grabherr dirige depuis 2016 le Centre universitaire romand de médecine légale. Dans son bureau modeste, des caricatures d’elle signées par des policiers et une affiche géante de l’exposition Théâtre du crime qui avait pris ses quartiers au Musée de l’Elysée en 2009. La professeure de 39 ans, Autrichienne d’origine, a développé l’angiographie post mortem, une technique révolutionnaire qui permet de visualiser les vaisseaux sanguins d’un cadavre et de découvrir des lésions avec précision. Le 21 mai, Silke Grabherr recevra le Prix du rayonnement académique 2019, décerné par la Société académique vaudoise. Interview.

« On révèle la version racontée par le corps »

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00