La Liberté

Le FC Bâle s’efforce d’y croire

13.08.2019

Ligue des champions » Battus 2-1 chez eux, les Bâlois n’auront pas le droit à l’erreur ce soir à Linz en match retour du 3e tour qualification.

Le FC Bâle n’aura pas le choix en Autriche. Contraints d’inscrire au moins deux buts après leur défaite 2-1 subie au Parc Saint-Jacques à l’aller, les Rhénans devront miser sur l’attaque à Linz en match retour du 3e tour qualificatif de la Ligue des champions. Logiquement battu six jours plus tôt, le FCB du coach Marcel Koller y croit forcément encore. «Tout est encore possible. Nous avons les moyens de renverser la vapeur», a ainsi lâché le milieu Fabian Frei en conférence de presse, parfaitement conscient que son équipe avait livré un «mauvais match» à l’aller.

Les Bâlois, qui ont repris confiance en battant Servette 3-1 le week-end dernier en Super League, devront se montrer nettement plus entreprenants qu’à l’aller pour avoir leur chance. Car opportunité il y aura dès 20 h 30 ce soir, grâce notamment au but de l’espoir inscrit par Luca Zuffi à la 87e minute mercredi dernier.

Mais le problème est que Bâle manque cruellement de tranchant en attaque. Albian Ajeti a signé à West Ham, et Ricky van Wolfswinkel est au repos forcé à la suite d’une commotion cérébrale subie à l’aller. Afimico Pululu étant un peu tendre, Marcel Koller misera donc essentiellement sur Kemal Ademi. Ce dernier a d’ailleurs déjà marqué deux buts en Super League, dont un face au SFC. «Il est l’attaquant grand (1 m 95, ndlr) et puissant que nous recherchions en fin de saison dernière, a souligné Marcel Koller. «Grâce à lui, nous pouvons plus facilement conserver le ballon.»

N’empêche que le FCB aura besoin de tous ses atouts offensifs pour se rapprocher de la lucrative phase de poules de la Ligue des champions. Linz possède en effet une défense quasi imperméable, qui n’a pas concédé le moindre but en trois matches de championnat (tous gagnés qui plus est). Le LASK sera-t-il à la hauteur sur le plan mental pour le plus grand rendez-vous de son histoire?

Demi-finaliste malheureux ce printemps, l’Ajax Amsterdam se retrouve dans une position plus enviable que le FCB. Mais les Néerlandais devront s’employer après le nul 2-2 concédé à l’aller sur la pelouse du PAOK Salonique, eux qui ont perdu plusieurs cadres dont Frenkie de Jong (à Barcelone) et Matthijs de Ligt (à la Juventus).

Situation plus délicate encore pour le Dinamo Zagreb de François Moubandje et Mario Gavranovic. La formation croate effectue un voyage périlleux en Hongrie pour y défier le Ferencvaros, qui a obtenu le nul 1-1 à l’aller. ATS

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00