La Liberté

«Commission parlementaire cherche «whistleblower»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
L’inauguration du Biozentrum était prévue en 2017 mais elle a dû être reportée à 2021. © DR
L’inauguration du Biozentrum était prévue en 2017 mais elle a dû être reportée à 2021. © DR
Partager cet article sur:
19.09.2020

Ariane Gigon

Bâle. » Outre-Sarine

Courageux, seul et souvent au chômage: cela pourrait être le portrait-robot des whistleblowers en Suisse, qui ne sont guère protégés par la loi, et encore moins par les institutions qu’ils veulent pourtant souvent aider en dénonçant les pratiques malfaisantes de certaines personnes. Malgré les risques, à Bâle, une commission d’enquête parlementaire demande à celles et ceux qui pourraient donner des informations sur l’explosion des coûts du futur Biozentrum de se manifester.

Le futur centre biologique est le projet le plus important de l’Université de Bâle. Ce bâtiment de 73 mètres de haut doit remplacer l’actuel centre, datant de 1971, et accueillir 40 laboratoires respectant tous les critères de sécurité biologique. Quelque 600 chercheuses et chercheurs «du monde

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00