La Liberté

Le PDC perd une étoile à Berne

L'habituel visage souriant de Doris Leuthard s'est couvert de quelques larmes au moment d'annoncer sa démission. © KEYSTONE
L'habituel visage souriant de Doris Leuthard s'est couvert de quelques larmes au moment d'annoncer sa démission. © KEYSTONE
27.09.2018

Doris Leuthard a annoncé ce jeudi, la voix étranglée, son départ après douze ans passés au Conseil fédéral. Les hommages sont dithyrambiques pour une figure qui aura profondément marqué la politique suisse

Philippe Castella

Conseil fédéral >> Une vive émotion s’est emparée d’elle au moment d’annoncer son départ pour la fin de l’année: «J’ai fait mon travail avec beaucoup de plaisir et j’espère que vous êtes satisfaits de mon travail», a prononcé Doris Leuthard, la voix étranglée. Un départ, à l’image de son long règne, douze ans, au Conseil fédéral: c’est toujours avec ses tripes que l’Argovienne a fait de la politique, puisant là son incroyable force de conviction.
Quel contraste en tout cas entre cette émotion à fleur de peau et le détachement avec lequel Johann Schneider-Ammann annonçait son départ deux jours plus tôt! Un contraste à l’image de ces deux figures politiques que tout oppose, un industriel un peu perdu en politique et une vérita

Articles les plus lus
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00