La Liberté

Neutralité souvent écornée

Neutralité souvent écornée © Keystone
Neutralité souvent écornée © Keystone
14.02.2020

Selon l’historien Matthieu Leimgruber, les relations d’une entreprise sensible comme Crypto AG avec des Etats tiers étaient connues au plus haut niveau

Yves Genier

Espionnage » Les révélations concernant le rôle joué par Crypto AG et ses appareils de codage apportent une nouvelle démonstration du caractère relatif de la neutralité suisse pendant la guerre froide (1948-1989). Pour rappel, l’entreprise créée à Steinhausen (ZG) par le Suédois Boris Hagelin a vendu à quelque 130 pays des machines de cryptage dotées de portes secrètes permettant aux services secrets américains et allemands de lire dans les conversations codées comme dans un livre ouvert. L’idée d’une commission d’enquête parlementaire (CEP) reste en suspens: le Bureau du National ne tranchera que le 2 mars.

Cette affaire qui écorne un principe fondamental de la politique suisse n’a pas été un cas unique, rappelle l’historien de l’économie Matthieu Leimgruber, de l’Univ

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00