La Liberté

Un journaliste de Vigousse condamné pour diffamation

Publié le 12.08.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Presse » Un journaliste de Vigousse a été condamné par le Ministère public vaudois pour diffamation. Il a écopé de 40 jours-amende avec sursis pendant deux ans pour s’en être pris dans un article au secrétaire général de la commune de Versoix (GE).

Un article du journal satirique romand ainsi qu’un autre sur le site de TéléVersoix, publiés en automne 2021, s’attaquaient sans ménagement au secrétaire général et directeur de l’administration de la commune genevoise. Le papier de Vigousse, intitulé Entre-soi à Versoix, brossait un portrait au vitriol du fonctionnaire, lui reprochant notamment d’instaurer un climat de terreur. Ce dernier avait déposé une plainte pénale au lendemain de la parution. Par la suite, cette publication avait marqué le début d’une série d’articles reprenant ces propos. Des élus au Conseil municipal, de leur côté, ont de même multiplié les initiatives à ce sujet, rappelle Me Nicolas Capt, avocat du secrétaire général.

«L’article est le fruit de deux ans d’enquête, d’entretiens avec diverses personnes dont certaines encore employées par la ville et d’autres licenciées», a expliqué son auteur, Jean-Luc Wenger, hier à l’ATS. Une deuxième manche se déroulera devant une cour cantonale: Vigousse a annoncé s’opposer à l’ordonnance pénale par la voix de son avocat Charles Poncet qui revenait sur des informations de plusieurs médias. ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Cheval et loup tués en Valais

    Tirs » Un cheval a été retrouvé mort vendredi à Grengiols (VS), au lieu-dit «Viertel». L’animal présentait une blessure par balle. Dimanche, c’est un loup tué...
  • Des bâches qui font tache

    Glacier » Les bâches textiles couvrant une partie du glacier du Rhône et l’entrée de la grotte de glace sont fortement endommagées et partent à la dérive....
  • Berne ouvre grand les vannes

    Electricité » Débits résiduels consentis pour certaines centrales hydroélectriques.Certaines centrales hydroélectriques disposeront d’une plus grande...
  • pictogramme abonné La Liberté Il redevient le «Ueli normal»

    Après avoir assuré qu’il resterait jusqu’en 2023, Ueli Maurer tire sa révérence une année avant la fin de son quatrième mandat. L’UDC de 71 ans aura passé 14...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11