La Liberté

27.11.2019

Des centres de santé vont voir le jour dans le canton de Fribourg

La «mise en réseau»: c’est dans ces termes que les dirigeants de l’Hôpital fribourgeois ont présenté la vision 2030 de l’institution, en présence des conseillers d’Etat Anne-Claude Demierre, directrice de la Santé et des Affaires sociales et Didier Castella, président ad interim du conseil d’administration. © Alain Wicht
La «mise en réseau»: c’est dans ces termes que les dirigeants de l’Hôpital fribourgeois ont présenté la vision 2030 de l’institution, en présence des conseillers d’Etat Anne-Claude Demierre, directrice de la Santé et des Affaires sociales et Didier Castella, président ad interim du conseil d’administration. © Alain Wicht

AS

L'Hôpital fribourgeois a présenté mercredi sa vision pour le futur à l'horizon 2030. L'institution mise sur un centre hospitalier fort complété par des centres de santé qui doivent voir le jour dans plusieurs régions du canton.

La «mise en réseau»: c’est dans ces termes que les dirigeants de l’Hôpital fribourgeois ont présenté la vision 2030 de l’institution, en présence des conseillers d’Etat Anne-Claude Demierre, directrice de la Santé et des Affaires sociales et Didier Castella, président ad interim du conseil d’administration.

L’hôpital continuera à se développer sur trois niveaux dans les prochaines années: un centre hospitalier fort, complété par des centres de santé et des partenaires médicaux (cabinets médicaux, EMS, ambulances, services à domicile, etc). «Nous voulons sortir de cette vision de site contre site, en concurrence, et des fermetures. Désormais, nous devons convaincre avec une vision cantonale, un site central de pointe et des relais dans les régions», a expliqué Didier Castella.

Pour ce faire, l’échelon intermédiaire, les centres de santé, est une nouveauté: ils verront le jour dans les régions, sur l’ensemble du territoire cantonal. Ils n’accueilleront pas seulement des médecins mais aussi des physiothérapeutes et des métiers du social par exemple. Ces centres travailleront main dans la main avec tous les partenaires. 

Des précisions quant aux sites envisagés seront apportées au mois de mars, a précisé Marc Devaud, directeur de l’Hôpital fribourgeois.

L’avenir de Billens en question

Concernant les sites actuels, deux premières mesures structurelles ont été annoncés: les soins palliatifs de Meyriez seront arrêtés au profit d’un centre de compétences à la villa Saint-François, tandis que le service de réadaptation cardio-vasculaire est déplacé de Billens à Meyriez.

Même si la Glâne accueillera l’un des centres de santé, l’avenir du site de Billens est en suspens. Une analyse doit définir les potentielles solutions pour une restructuration du site. 

Anne-Claude Demierre a assuré que la vision 2030 du HFR avait l’approbation du directoire cantonal, tout en relevant que le Conseil d’Etat ne se prononçait pas, en l’état, sur l’avenir du site de Billens. 

» Développement à découvrir dans «La Liberté» de jeudi

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00