La Liberté

05.05.2021

Battu, Genève-Servette pousse Zoug vers le titre

Zoug a impressionné lors de l'acte II de la finale aux Vernets © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Zoug a impressionné lors de l'acte II de la finale aux Vernets © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Partager cet article sur:
05.05.2021

Zoug n'est plus qu'à une manche de son deuxième titre de champion. Les joueurs de Suisse centrale ont dominé Genève-Servette 2-1 aux Vernets lors de l'acte II pour mener 2-0 dans la série.

Tir de Raphael Diaz à la bleue, déviation de Dario Simion. On efface et on recommence. Deux actions similaires et deux buts qui ont suffi à la troupe de Dan Tangnes pour s'assurer la victoire et se rapprocher du vase jaune de champion de Suisse.

En observant cette série entre Zougois et Genevois, il y a cette sensation que les joueurs de Dan Tangnes gèrent les flux du match avec une immense maîtrise. Que leurs temps faibles sont rares parce que chaque bloc joue une partition quasi parfaite. Que tous les joueurs se mettent au service de l'équipe et qu'ils rentrent dans la tête - et le lard - des Lémaniques. La mise en échec de Justin Abdelkader sur Henrik Tömmernes en est le meilleur exemple.

L'impression que Genève n'a pas été très dangereux durant la première moitié de la partie s'est confirmée en jetant un oeil aux statistiques. Entre le tir de Tömmernes à 6'36 et le suivant (de Tömmernes encore) forçant Leonardo Genoni à effectuer un arrêt, il s'est passé plus de 22 minutes!

Après un tir d'Abdelkader sur le poteau en infériorité numérique (28e), Zoug a été récompensé de ses efforts par une réussite en power-play de Dario Simion d'une habile déviation sur un lancer de Diaz (33e).

Comme Zoug n'a pas pris ses aises en étant incapable d'ajouter ce deuxième but si important, Genève a pu rester dans le match. Et sur une bête pénalité infligée à Gross pour avoir dégagé le puck en dehors de la surface de jeu, les Aigles ont pu égaliser. Superbement servi, Noah Rod a donné ce bol d'air à ses couleurs en trompant un Genoni qui tenait le fort depuis plus de 98 minutes.

Et puis à la 43e, le binôme Diaz-Simion a remis ça pour laisser Manzato pantois. Et ensuite Zoug a géré comme il semble le faire depuis le début de cette finale. Genève a cherché la faille sans être capable de la trouver. Et les Aigles se retrouvent à une manche de la défaite. Sans qu'il y ait quoi que ce soit d'illogique à cela.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00