La Liberté

29.05.2021

Des soignants défilent à l'OMS et demandent une action mondiale

Une lettre, signée par plus d'un millier de soignants, a été remise au Dr Tedros (à gauche), par la délégation d'Extinction Rebellion. © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Une lettre, signée par plus d'un millier de soignants, a été remise au Dr Tedros (à gauche), par la délégation d'Extinction Rebellion. © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Ils étaient environ 200 à avoir répondu à l'appel du mouvement Extinction Rebellion samedi après-midi. © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Ils étaient environ 200 à avoir répondu à l'appel du mouvement Extinction Rebellion samedi après-midi. © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Les manifestations ont listé les dangers qui guettent si rien n'est fait: "Déshydratation" ou encore "détresse respiratoire", pouvait-on lire lors de la manifestation. © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Les manifestations ont listé les dangers qui guettent si rien n'est fait: "Déshydratation" ou encore "détresse respiratoire", pouvait-on lire lors de la manifestation. © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Partager cet article sur:
29.05.2021

Le directeur général de l'OMS a reçu samedi une lettre de la délégation suisse des "Doctors for Extinction Rebellion". Ces professionnels de la santé demandent que le changement climatique soit reconnu comme danger mortel pour les populations et appellent à l'action.

Ils étaient environ 200 à avoir répondu à l'appel de mouvement Extinction Rebellion (XR). Vêtus de blouses blanches, d'un stéthoscope et parfois d'un foulard rouge pour souligner l'urgence, des soignants de toute la Suisse romande ont défilé de la Place des Nations à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) samedi après-midi.

"Les travailleurs de la santé de première ligne sont confrontés chaque jour aux conséquences de la détérioration de l'environnement sur leurs patients", souligne un communiqué du mouvement. La lettre, remise au directeur général de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus, est signée par plus de mille professionnels de la santé du monde entier. Le rassemblement a eu lieu en marge de la 74e Assemblée mondiale de la santé.

"Danger de mort"

Le texte exige que les pays reconnaissent publiquement que "le changement climatique met les gens en danger de mort". "Les autorités sanitaires doivent faire des conséquences du changement climatique et de la perte de la biodiversité le problème de santé publique numéro un", demande la lettre.

"Les professionnels de la santé ont le devoir de veiller à la santé de la population et des générations futures", pouvait-on lire sur une grande banderole lors du défilé. Une soignante avec un sablier, symbole du mouvement Extinction Rebellion, ouvrait la marche. A l'avant du cortège, un gros ballon gonflable recouvert de bandages était transporté. Il était accompagné d'un thermomètre de plusieurs mètres de hauteur.

"Il y a urgence"

La parade s'est déroulée en silence, jusqu'à la centaine de mètres les séparant de l'OMS. Là, elle a été parcourue au son d'un tambour. Ils ont alors entamé un chant: "Il y a urgence pour la santé de la planète et l'humanité. On a lu les rapports, on voit que les politiques ignorent les scientifiques. Face à ce danger, on doit se rebeller", ont repris en choeur les manifestants.

Le Dr Tedros s'est adressé aux professionnels de la santé: "La pandémie prendra fin, mais il n'existe pas de vaccin contre le changement climatique. Nous devons agir maintenant, de manière solidaire, pour prévenir et nous préparer avant qu'il ne soit trop tard", indique un communiqué de l'OMS.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00