La Liberté

14.03.2019

Poursuite de cultures expérimentales de blé OGM

L'Université de Zurich peut poursuivre ses essais de blé génétiquement modifié sur site protégé d'Agroscope à Reckenholz jusqu'à l'automne 2023 (archives). © KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER
L'Université de Zurich peut poursuivre ses essais de blé génétiquement modifié sur site protégé d'Agroscope à Reckenholz jusqu'à l'automne 2023 (archives). © KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER


14.03.2019

L'Université de Zurich peut continuer sa dissémination expérimentale de blé modifié génétiquement pour résister mieux à l'oïdium. L'Office fédéral de l'environnement (OFEV) a donné son feu vert à la poursuite de l'essai pour cinq ans maximum.

L'objectif des travaux est de mieux comprendre comment se comportent en plein champ des lignées de blé transgéniques dont la résistance contre l'oïdium (un champignon phytopathogène) a été améliorée grâce à des modifications génétiques. Il s'agit aussi de voir comment les diverses combinaisons de gènes influencent cette résistance.

Des essais avaient déjà été menés entre 2008 et 2010 dans le cadre d'un programme national de recherche et entre 2014 et 2018, rappelle jeudi l'OFEV dans un communiqué. Les objectifs étant comparables et les lignées transgéniques utilisées étant analogues à des essais précédents et documentés, l'office a accepté une demande d'autorisation simplifiée.

Filets de protection

L'université devra prendre des mesures pour éviter une quelconque propagation de matériel génétiquement modifié hors de la surface d'expérimentation. Les conditions sont comparables à celles imposées lors des tests précédents. Il s'agit notamment de mesures de sécurité sur le site comme des clôtures, des filets de protection contre les oiseaux et une distance d'isolation avec les cultures de blé avoisinantes.

L'université devrait aussi communiquer chaque année à l'office avant le semis la superficie du site et toutes les autres informations pertinentes à des fins de contrôle. La période d'expérimentation court du printemps 2019 à l'automne 2023.

Les essais seront effectués à Reckenholz (ZH) sur le site protégé de l'institut de recherche Agroscope. En Suisse, la culture de plantes génétiquement modifiées à des fins de recherche est soumise à autorisation. Leur emploi dans l'agriculture est interdit jusqu'à fin 2021 en raison du moratoire en vigueur.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00