La Liberté

15.11.2018

Un pendentif de Marie-Antoinette adjugé 36 millions de dollars

Le pendentif de Marie-Antoinette avait été estimé entre 1 et 2 millions de dollars par Sotheby's (archives). © KEYSTONE/AP/RICHARD DREW
Le pendentif de Marie-Antoinette avait été estimé entre 1 et 2 millions de dollars par Sotheby's (archives). © KEYSTONE/AP/RICHARD DREW


15.11.2018

Un pendentif en diamants avec une perle naturelle d'une taille exceptionnelle en forme de poire a été vendu 36,4 millions de francs mercredi à Genève par Sotheby's, un record. Le bijou de la reine française Marie-Antoinette était estimé entre 1 et 2 millions.

Au total, la vente de dix bijoux exceptionnels appartenant à une collection provenant de la famille Bourbon-Parme a atteint 53,5 millions de francs, pulvérisant les estimations, a indiqué dans un communiqué la maison d'enchères. Ce résultat représente plus de sept fois les estimations de Sotheby's.

Outre le lot-phare de la vente, le pendentif, neuf autres bijoux ayant appartenu à Marie-Antoinette étaient mis à l'encan. Ils sont partis pour 43,1 millions de francs, alors qu'ils étaient estimés entre 1,6 et 2,9 millions.

Parmi eux figure un collier à trois rangs, serti de perles fines, cédé 2,3 millions de francs. Il était estimé entre 200'000 et 300'000 francs. Une broche en diamants sertie d'un diamant jaune a également suscité l'engouement des acheteurs, trouvant preneur pour 2,1 millions.

Envoyés à Bruxelles

Avant de tenter de fuir la France avec Louis XVI et ses enfants, Marie-Antoinette avait envoyé ses bijoux à Bruxelles. Ceux-ci avaient ensuite été transmis à des proches en Autriche.

Arrêtés à Varennes, Louis XVI et Marie-Antoinette ont été guillotinés en octobre 1793 et leur fils Louis XVII est mort en captivité. Seule rescapée de la révolution française, leur fille, Marie-Thérèse de France, a été libérée en décembre 1795. A son arrivée à Vienne, l'empereur d'Autriche lui avait remis les bijoux de sa mère, précieusement conservés.

La collection de bijoux mis aux enchères mercredi par Sotheby's comprenait aussi des pièces ayant appartenu au roi Charles X, aux archiducs d'Autriche et aux ducs de Parme.

ats, afp

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00