La Liberté

La BNS refuse d’ouvrir ses coffres

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La politique de redistribution des bénéfices de la BNS est la bonne, a réaffirmé hier son président Thomas Jordan. © Keystone
La politique de redistribution des bénéfices de la BNS est la bonne, a réaffirmé hier son président Thomas Jordan. © Keystone
Partager cet article sur:
18.06.2021

La banque centrale, qui distribue six milliards de bénéfices par an, ne veut pas en accorder davantage

Yves Genier

Financements » Sollicitée avec toujours plus d’insistance pour contribuer aux besoins financiers du pays, la Banque nationale suisse a réaffirmé hier matin son refus sec. «La BNS distribue toute la part disponible de ses bénéfices. Elle doit constituer des réserves à la hauteur des risques très importants qu’elle prend pour assurer la stabilité des prix», a réaffirmé son président Thomas Jordan lors de la conférence de presse bisannuelle à Berne.

Le responsable de la politique monétaire suisse – en charge d’assurer la stabilité des prix, considérée comme le socle de la prospérité helvétique – a rappelé que l’institution a distribué six milliards de francs ce printemps sur ses résultats de l’année 2020, alors que ce montant était de quatre milliards annuels lors des exercices précédents.

Dotation «confortable»

L’an dernier, l’institution a réalisé un profit de 20,8 milliards de francs, dont 7,9 milliards ont complété ses réserves et 12,9 milliards ont alimenté sa réserve

Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00