La Liberté

Dix jours sur le fil

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Naftali Bennet (à g.) et Yaïr Lapid en pleine discussion privée à la Knesset. Keystone
Naftali Bennet (à g.) et Yaïr Lapid en pleine discussion privée à la Knesset. Keystone
Partager cet article sur:
04.06.2021

La coalition des extrêmes est en passe de réussir l’exploit historique de détrôner le «roi Bibi»

Pierre-Simon Assouline, Haïfa

Israël » Le délai expirait ce mercredi 2 juin à minuit pile. A cet instant précis, le téléphone a sonné dans la résidence du président israélien, à Jérusalem. Reuven Rivlin vient de rentrer de la finale de la Coupe de football israélienne, à laquelle il a assisté aux côtés de Mohammed al-Khaja, premier ambassadeur des Emirats arabes unis nommé en Israël dans la foulée des Accords d’Abraham. Rivlin aime les symboles de paix. Il décroche. Au bout du fil, Yaïr Lapid, chef du parti centriste Yesh Atid, un sourire dans la voix, lui annonce: «Nous avons réussi, j’ai un gouvernement en main!»

Le bloc «Tout sauf Bibi», du surnom du premier ministre israélien actuel, a réussi à coaliser les 61 députés nécessaires sur les 120 que compte la Knesset pour former un gouvernement historique. Reuven Rivlin raccroche, rassuré: si Benyamin Netanyahou quitte la scène politique israélienne, elle aussi pourra connaître un peu d’apaisement.

Ennemis du cannibale

Ce n’est un secret pour person

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00