La Liberté

Une Europe de la santé

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Chaque pays de l'Union européenne, ici deux personnes en Espagne, a d'abord dû répondre à la pandémie au niveau national. © KEYSTONE
Chaque pays de l'Union européenne, ici deux personnes en Espagne, a d'abord dû répondre à la pandémie au niveau national. © KEYSTONE
Partager cet article sur:
24.06.2020

Il faut accorder un rôle plus important à l’UE dans le domaine de la santé, estime Didier Reynders

Tanguy Verhoosel, Bruxelles

Europe » Après avoir occupé, pendant 20 ans, les fonctions de ministre belge des Finances, puis des Affaires étrangères, Didier Reynders est devenu en 2019 le commissaire européen à la Justice. C’est donc avec un regard de vieux briscard qu’il tire les leçons de la crise du coronavirus pour l’Union.

On reproche souvent à l’UE d’avoir réagi trop tard, trop peu et de façon désordonnée à la crise du coronavirus. Est-ce justifié?

Didier Reynders: Non. On oublie souvent de dire qu’en matière de santé, les compétences de l’Union sont très réduites. Assez logiquement, au départ, c’est donc au niveau national que les Etats ont réagi à cette crise, qui les a touchés de façon asymétrique. Mais très vite, la Co

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00