La Liberté

Ecole de police à Moudon, vers un centre de formation romand

La caserne pourrait accueillir une école de police. © Alain Wicht-archives
La caserne pourrait accueillir une école de police. © Alain Wicht-archives
Publié le 30.05.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Broye » Le Conseil d’Etat vaudois a validé le principe de l’installation d’une école de police sur la place d’armes de Moudon. La faisabilité de cette décision doit être approfondie.

De son côté, le Valais verrait bien Saint-Maurice pour accueillir l’Académie de Savatan qui doit à terme fermer ses portes. En toile de fond, le projet multisites d’une école romande unique. L’organe de gouvernance de l’école de Savatan, qui forme actuellement les policiers vaudois, valaisans et genevois, a décidé en 2019 déjà de quitter le site chablaisien, rappelle l’Etat de Vaud dans un communiqué. Les partenaires ont renoncé à son acquisition en raison notamment de coûts élevés d’entretien et d’exploitation ainsi que de l’absence de possibilités d’agrandissement.

Suite à l’annonce du DDPS de quitter la place d’armes de Moudon en 2025 au plus tard, le site broyard a été identifié comme une «option réaliste» pour y installer une école de police. «Cette localisation répond aux besoins d’une telle école, notamment en termes d’infrastructures, de situation géographique et de potentiel d’exploitation», détaille le communiqué.

Selon Frédéric Favre, le conseiller d’Etat en charge du Département de la sécurité, des institutions et du sport, les deux projets sont différents et ont pour toile de fond le projet d’école romande unique. Ce projet, qui se poursuit actuellement sur le plan intercantonal, vise à réunir les deux écoles romandes de police: celle de Savatan et le Centre interrégional de formation de police (CIFPol), qui possède deux sites, à Granges-Paccot (FR) et Colombier (NE) et forme les policiers des cantons de Neuchâtel, Fribourg et du Jura.

«Avec le choix du site de Moudon qui est pour l’heure surdimensionné, les cantons privilégieraient la création dans le futur d’une école unique sur un seul site», estime Frédéric Favre. En revanche, avec Saint-Maurice, «on part sur un projet d’école unique multisites», complète le conseiller d’Etat. ATS

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11