La Liberté

« Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent »

Pour s’imprégner de leur histoire et mieux les comprendre, Pénélope Bagieu affirme lire, si elles existent, les autobiographies des femmes qu’elle dessine. © DR
Pour s’imprégner de leur histoire et mieux les comprendre, Pénélope Bagieu affirme lire, si elles existent, les autobiographies des femmes qu’elle dessine. © DR
Partager cet article sur:
27.03.2020

L’article en ligne – Animation » La série animée Culottées retrace avec humour et sensibilité la vie de différentes femmes ayant contribué à l’amélioration de la condition féminine

Kessey Dieu

Des couleurs vives, une animation fluide, un humour subtil et des protagonistes inspirantes. Voilà en quoi consiste, en quelques mots, l’univers de la série animée Culottées, basée sur la bande dessinée du même nom de Pénélope Bagieu. À travers des épisodes de trois minutes et demie chacun, la série produite par Silex Films et diffusée depuis début mars sur France 5 raconte l’histoire de trente femmes aux parcours atypiques. De l’impératrice chinoise Wu Zetian à la journaliste d’investigation américaine Nellie Bly, en passant par la nageuse australienne Annette Kellerman, elle rend hommage à ces diverses femmes du monde entier qui ont chacune marqué l’histoire à leur manière.

De la bande dessinée à la série animée

Avant de faire l’objet d’une adaptation télévisée, les portraits de Pénélope Bagieu ont tout d’abord été publiés hebdomadairement sur un blog hébergé par Le Monde. Par la suite, les planches, qui rencontrent un vif succès, sont compilées dans deux albums, publiés en 2016 et 2017 chez Gallimard. Le succès sourit alors à nouveau à la bédéiste française : les tomes de la série Culottées, désormais traduits en dix-sept langues, s’écoulent à plus de 550'000 exemplaires dans le monde et sont publiés dans vingt-deux pays. L’engouement pour les aventures de ces « culottées » est tel que la dessinatrice se voit proposer une adaptation de son œuvre graphique en série animée, ce qu’elle accepte. Une équipe principalement féminine est alors mandatée pour la réalisation de ce projet, qui mettra trois ans à être mis sur pied. La série animée est finalement lancée le 7 et 8 mars 2020, en l’honneur de la Journée internationale des droits de la femme.

Les oubliées de l’Histoire

Les protagonistes principales de Culottées sont des femmes issues d’époques et de cultures différentes. Des femmes pour la plupart inconnues du grand public, mais que la bédéiste française a voulu mettre en lumière à l’aide de ses illustrations. Cela, afin de « les mettre à l’honneur et de transmettre l’admiration qu’elle leur porte », explique-t-elle à France Télévisions. Pour déceler ces « pépites » anonymes, elle a enchaîné lectures et recherches historiques pendant près d’un an. Parmi les femmes finalement retenues, il y a Agnodice, première gynécologue femme grecque ayant vécu pendant l’Antiquité ou encore Sonita Alizadeh, jeune rappeuse iranienne et afghane militant contre le mariage forcé. Une sélection « complètement subjective », affirme-t-elle à TV5 Monde, l’essentiel étant que ses personnages se soient « frottées à une forme d’adversité et qu’elles en aient triomphé ». Malgré la diversité et la variété des portraits, l’idée centrale reste la même : mettre à l’honneur ces héroïnes « invisibilisées ».

La série d’animation Culottées est à découvrir sans plus tarder sur la RTS.

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00