La Liberté

Quand les biais de genre tuent

Passé l’âge de la ménopause, le risque d’infarctus augmente chez les femmes. © Adobe Stock
Passé l’âge de la ménopause, le risque d’infarctus augmente chez les femmes. © Adobe Stock
01.10.2019

Les accidents cardio-vasculaires sont moins bien pris en charge chez les femmes

Dominique Hartmann

Santé » Malgré son image d’objectivité et de neutralité, la médecine n’échappe pas aux biais de genre. Une collégienne genevoise y a consacré un documentaire remarquablement vulgarisé, Au Cœur du genre, centré sur la question des maladies cardio-vasculaires.

Depuis de nombreuses années, des médecins alertent quant aux dangers liés à une symptomatologie inspirée de patients masculins. Comme l’explique Carole Clair, de la Faculté de médecine et de biologie de l’Université de Lausanne, les biais de genre touchent tous les domaines: la cardiologie, la psychiatrie, l’oncologie, etc. «Les pathologies cardio-vasculaires ne m’avaient d’abord semblé qu’un exemple parmi d’autres, mais j’ai pris conscience qu’on y trouve le plus de différences hommes/femmes dans

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00