La Liberté

Fribourg exporte ses extrémistes

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Philippe Brennenstuhl, figure de l’extrême droite en Suisse romande et président du PNS, ici au Grütli en 2007. © Keystone
Philippe Brennenstuhl, figure de l’extrême droite en Suisse romande et président du PNS, ici au Grütli en 2007. © Keystone
Partager cet article sur:
30.09.2019

Quatre Fribourgeois sont en lice pour les fédérales avec le Parti nationaliste suisse

Patrick Chuard

Un certain nombre de candidats du Parti nationaliste suisse (PNS) qui briguent le Conseil national dans le canton de Vaud sont Fribourgeois. Pas moins de quatre candidats sur les onze de la liste sont établis dans le canton: Jérémy Oguey (30 ans), Philippe Andrey (52 ans), Pierre-Alain Genoud (45 ans) et Kilian Folly (30 ans). Une bizarrerie autorisée par la loi fédérale sur l’exercice des droits politiques, qui permet de briguer un siège au National dans un autre canton. Et par la taille modeste du PNS: «Pour des raisons financières, nous préférons ne faire qu’une liste dans le canton de Vaud plutôt que des listes dans tous les cantons romands», explique Philippe Brennenstuhl, chef de file de cette formation d’extrême droite, qui présente en outre quatre candidats vaudois, deux Genevois et un Valaisan. Le PNS ne donne aucune information sur ses effectifs. Des estim

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00